Et voilà que resurgit le scandale des notes de frais des MPs, les parlementaires britanniques. Aujourd'hui quatre de ces messieurs se voient poursuivi en justice pour avoir bidouillé leurs notes de frais, détournant des dizaines de milliers de livres. Le leader de l'opposition, David Cameron, réussi à encore faire parler de lui en accusant le premier ministre de ne pas être assez sévère avec les parlementaires fautifs.

Petit rappel des faits: cet été, une enquête du quotidien The Daily Telegraph révélait que les parlementaires abusaient des notes de frais pour se faire rembourser des dépenses qui n'étaient pas liées à leurs fonctions. Tous les partis politiques ont été touchés par le scandale; la plupart des MPs ont déjà remboursé ce qu'ils devaient aux contribuables. Il s'est plus tard avéré que 52% des parlementaires abusaient du système. Au total, plus d'un million de livres d'argent public ont été gaspillées en tout et n'importe quoi, y compris jacuzzi, maison pour canard et presse-ail:
Expenses

Certain coupables auraient réclamé plus de £180,000 en notes de frais (le plus gros du butin est lié aux hypothèques et maisons secondaires). Il faut savoir que les parlementaires gagnent déjà plus de £60,000 par an. Le salaire minimum au Royaume-Uni est juste en dessous de £15,000; le salaire moyen est d'environ £30,000 dans le pays, et £46,000 à Londres.

> Pour voir les notes de frais les plus dingues