World_Cup_white

Ça y est la World Cup est là, et les Anglais ont enfin retrouvé le patriotisme qu'ils avaient égaré pour St George's Day... Les drapeaux flottent aux fenêtres des maisons et des camionnettes, et les mamies (en tout cas celles vues hier à Londres) ont piqué des St George's flag dans leur caddies. Un visiteur fraîchement débarqué d'une planète où le foot n'existe pas serait pardonné s'il pensait que les Anglais célèbrent leur fête nationale...

Ici, à part les petits drapeaux (voir mes photos ci-dessous) , la coupe du monde cela veut dire:

1 Un pub

Un match se regarde au pub du coin – ou à Londres, au pub qui championne l'équipe de son pays d'origine. Pour les Français ce sera quelque part à South Kensington, pour les Suisses au St Moritz à Soho, et pour les Italiens au Bar Italia à Soho également. Si vous êtes pour l'Algérie ou la Slovénie, pas de problème: Time Out vous a préparé une liste des meilleurs endroits pour suivre les matchs, avec ambiance assurée.

2 De la bière

La British Beer and Pub Association prévoit que 4 millions de supporters se rendront dans les pubs, où ils boiront 9 millions de pintes de plus qu'en temps normal, ce qui fera gagner £35 millions de plus au pub landlords.

Beaucoup d'autres restent chez eux: pour les supermarchés, samedi dernier (date du premier match de l'Angleterre), c'était tout simplement la journée la plus 'busy' depuis Noël. Mon Tesco du coin était plein de gens achetant des packs de bières, et Sainsbury's se préparait à une hausse de 500% des ventes de verres à pintes (et de pizzas).

M_S_MinipintEt pour ceux qui ne boivent pas, Marks & Spencer continue dans la grande tradition britannique de 'novelty food', les produits alimentaires spéciaux pour les grandes occasions, en proposant un dessert en forme de mini pinte de bière dans sa World Cup Selection (où il y a aussi des petits pains avec croix rouge et des gâteaux en forme de terrain de foot):

La Mini Pint à l'air plus vraie que nature, mais en fait c'est une gelée d'ananas recouverte avec une mousse de mascarpone.

 

 2 Des chips

Les chips, ou crisps comme on dit ici, c'est une autre grande tradition britannique. Nature, au salt & vinegar, ou au cheese & onion, elles sont souvent de la marque Walkers, et essentielles à tout lunch qui se respecte. Du coup, pour la World Cup on a droit à de nouvelles saveurs sensées représenter les différentes équipes du mondial. Les Britanniques peuvent donc regarder leur match tranquille à la maison en 'dégustant' des Flavour Cup chips saveur poulet teriyaki japonais, haggis écossais ou spaghetti bolognaise italien. Il y a 15 parfums différents, tous plus bizarre les uns que les autres. Mais après avoir lu cet article de Charlie Brooker, je n'ai pas osé les goûter.

3 Une chanson non-officielle

Et si l'Angleterre réussi un goal ou deux (pas gagné après le match de samedi), il faudra bien une chanson que les supporters pourront reprendre tous en coeur... Mais pour la première fois cette année, il n'y a pas de chanson officielle, la FA préférant se concentrer uniquement sur le football (on verra bien si ça marche...).

C'est pas grave du tout: les meilleurs chansons sont les non-officielles: en 1998, l'officielle c'était un truc nul des Spice Girls, mais la chanson dans les stades, c'était Vindaloo (le nom du curry préféré des hooligans), une parodie des chants de footeux écrite par le bassiste de Blur et le père de Lily Allen, et tout de suite devenue culte. La vidéo se moque du fameux clip de The Verve, et de Massive Attack avant lui...

Cette année c'est le rappeur préféré du pays, Dizzy Rascal, qui tente le coup avec Shout for England, une reprise de cet autre classique britannique, Shout de Tears For Fears. C'est déjà le numéro un des ventes de singles...

4 Un team sans WAG

Bon quand même il faut que je parle un minimum de foot... L'équipe nationale est composée de 23 'Lions' (comme en France, la plupart ne sont pas du tout des gentlemen) et d'un manager italien, Fabio Capello. A part ça, tout ce que je sais c'est que pour une fois, les Wags ('wifes and girlfriends', femmes et copines) n'ont pas le droit d'assister au match de peur de déconcentrer les joueurs... Et franchement, je ne vais pas me pencher plus sur la question – les hommes en shorts, ça n'a jamais vraiment été mon truc. Par contre, les Lego qui jouent au foot, j'adore.

Voici des jolis drapeaux vu lors d'une promenade à Londres:

Image_12

Image_7

Image_19