Francais

Mais d'où vient donc ce fameux cliché du Français habillé d'un pull à rayures, coiffé d'un béret, portant une baguette et allant à bicyclette, que les Anglais ne se lassent pas d'utiliser dans leur cartoons et autres caricatures? Pour le pull, c'est évident: la Bretagne et ses marinières sont après tout les plus proches voisines du Royaume-Uni... Et pour ce qui est de la baguette, c'est aussi très simple: aucun autre pays au monde n'a de pains aussi longs. Freud aurait sans doute quelques commentaires à faire à ce sujet...

Reste la bicyclette et le béret. La bicyclette étant une invention germano-écosso-française (un français a inventé la bicyclette à pédale en 1860); le béret un couvre-chef d'abord perché sur les cranes de la Grèce Antique et des marchands du moyen-âge avant de connaître ceux des Pyrénées.

Mais en fait, le Français à bicyclette, c'est plutôt un Breton qui vend des oignons.

L'image d'un homme à bicyclette portant un beau béret noir est étroitement associée à celle des Onion Johnnies (les Jeannot aux Oignons), le surnom donné aux fermiers bretons de la région de Roscoff qui venaient vendre leurs oignons rosés en faisant du porte à porte au Royaume-Uni. Se déplaçant de par le pays sur des vélos chargés de tresses d'oignons, ils étaient bien souvent les seuls Français à des kilomètres à la ronde – en tout cas les seuls que les Britanniques ordinaires avaient l'occasion de rencontrer.

Image_24
The Telegraph

Durant les années 1920, l'âge d'or des Onion Johnnies, plus de mille Bretons traversaient la Manche chaque année pour aller vendre leurs oignons. Ils y restaient de juillet à janvier, stockant leurs oignons dans un entrepôt - en 1929, plus de 9,000 tonnes d'oignons on été importées en Grande-Bretagne. La raison de leur succès: avant la Seconde Guerre Mondiale, le UK importait 55 millions de tonnes de denrées alimentaires, y compris 80% de ses fruits et légumes. 

Image_10 Image_15

Image 1

Aujourd'hui, il reste une vingtaine de Johnnies, qui vendent leur marchandise dans les farmers' markets du sud de l'Angleterre, dont celui-ci (qui vient avec son béret et son drapeau breton):

Image_12
Treehugger

J'ai découvert les Onion Johnnies grâce à un épisode de Coast, une très belle série de la BBC2. Ils en sont à leur cinquième saison, et ont récemment diffusé un épisode sur la Bretagne que je vous conseille vivement. Vous y entendrez – entre autre – un Onion Johnny expliquer son métier, et comment il est tombé amoureux d'une anglaise, ainsi que des vétérans de l'Ile de Sein raconter leur combat dans une interview très émouvante.

> Lisez cet article du Telegraph en anglais, ou ce document PDF en français, anglais et breton très intéressant sur l'histoire des Onion Johnnies

> Si vous êtes en Bretagne, visitez La Maison des Johnnies et de l'Oignon de Roscoff