Image_20

Qui d'autre que Stephen Fry pouvait détrôner Tony Blair de la liste de bestsellers britanniques? Intitulée The Fry Chronicles, l'autobiographie du célèbre acteur britannique est devenue numéro un dès sa publication, reléguant A Journey de Blair à la troisième place (après Lee Child et son roman 61 Hours). Voici donc sept choses à savoir sur Mr Fry (qui va bientôt jouer Mycroft dans le prochain Sherlock Holmes de Guy Ritchie)...

1. Stephen est un gentleman

Mr Fry, c'est un peu le stéréotype de l'Englishman qu'on se fait outre-Manche. Il parle avec un accent de Cambridge, est super poli, et dit des choses comme "Oh dear oh dear" et "Lovely!". Bref, celui que les Brits n'hésitent pas à nommer leur national treasure (trésor national), est un vrai gentleman. Mais attention, un gentleman excentrique, et très witty – plein d'esprit et d'auto-dérision. Un peu comme Oscar Wilde, son héros, qu'il a d'ailleurs joué dans le très bon film Wilde (1997). Écoutez-le vous expliquer 'How to be gorgeous' et vous comprendrez de quoi je parle:

 

2. Stephen est très drôle

Avec ses amis Emma Thompson et Hugh Laurie, rencontrés à Cambridge (où il étudiait la littérature), il s'est découvert un goût pour le théâtre et la comédie. Son duo comique avec Laurie, A bit of Fry and Laurie, a eu énormément de succès. Se sont ensuite enchaînés des rôles – entre autres – dans la série Blackadder avec son ami Mr Bean, le film V for Vendetta, et plus récemment Alice au Pays des Merveilles (il faisait la voix du Cheshire Cat). Bref, cela fait depuis la fin des années 1980 qu'il fait rigoler les Anglais.

3. Stephen est un grand geek

Image_17

Fry fait 1m 96. Et il adooooore les ordis, téléphones, iPads et autres gadgets hi-techs.Pendant un temps, il a même écrit une colonne pour le Guardian, Dork Talk, sur le sujet. Il dit avoir acheté le deuxième ordinateur Mac vendu en Europe, a son propre site web depuis 1997, et son blog (sur lequel il a publié une dissertation de 6,500 mots sur les smartphones) depuis 2007. Il confesse: 'If I added up all the hours I've sat watching a progress bar fill up, I could live another life.' (Si j'additionnais toutes les heures que j'ai passées à regarder la barre de téléchargement se remplir, je pourrai vivre une seconde vie.)

Il aime aussi beaucoup la GNU, la Free Software Foundation – et Wikipedia, 'because I like to find out that I died, and that I'm currently in a ballet in China, and all the other very accurate and important things that Wikipedia brings us all.' (Parce que j'aime bien apprendre que je suis mort, et que je fais partie d'une troupe de ballet en Chine, et toutes les choses vraies et importantes que Wikipédia nous offre.) Vous pouvez lire ici ses autres pensées sur internet et les nouvelles technologies. 

4. Stephen est le roi de Twitter

Stephen a 1,823,443 abonnés sur Twitter, où il se décrit comme acteur britannique, Lord of Dance, prince des maillots de bains et blogueur. Quand il a tweeté sur un roman de David Eagleman en septembre de l'année dernière, les ventes se sont envolées à plus de 6000 pour cent. Par ailleurs son dernier one-man show (la semaine dernière au Royal Albert Hall à Londres), est basé uniquement sur les tweets que ses abonnés lui envoient avant et pendant le spectacle.

Voici quelques exemples de ses messages, parfois informatifs (il poste souvent des liens pour des événements ou des associations caritatives):

'It's British Cheese Week! I could more easily live without trousers than I could live without British cheese' (C'est la Semaine du Fromage British! Je pourrai vivre plus facilement sans pantalon que sans fromage anglais)

... souvent geeky:

'I know that anyone who buys a Sony Vaio is asking for it, so I don't deserve sympathy, but it continues to be the worst PC experience ever.' (Je sais que n'importe qui qui achète un Sony Vaio cherche les emmerdes, donc je ne mérite pas vôtre sympathie, mais ça continue d'être l'expérience PC la pire de toute)

... ou des anecdotes triviales:

'All dolled up for a wedding today. Morning suit a bit roomy. Reminder of how appallingly corpulent I was. Topper still fits tho.' (Toute belle pour un mariage aujourd'hui. Le costard est un peu large. Un rappel de comment j'étais horriblement corpulent. Mais mon chapeau est toujours à la bonne taille.')

... et parfois mène combat – un tweet suffi et toute la communauté médiatique réagi:

'I gather a repulsive nobody writing in a paper no one of any decency would be seen dead with has written something loathsome and inhumane.' (Il paraît qu'un personage insignifiant et répugnant, écrivant dans un journal que personne de décent ne voudrait être aperçu en train de lire, a écrit quelque chose de inhumain et exécrable.)

Fry faisait ici allusion à un article de la "journaliste" Jan Moir paru dans le Daily Mail, qui s'attaquait à la Stephen Gately, un chanteur de boyband décédé la semaine précédente, parce qu'il était gay. Son tweet à provoqué un énorme scandale, avec des centaines de personnes portant plainte contre le journal, accusant Moir de diffamation et incitation à la haine.

5. Stephen is a know-it-all...

Image_19

Stephen a eu une enfance à la fois priviligiée (école privée, bonne famille) et difficile (il est gay et a mis du temps à assumer sa sexualité; il est aussi atteint de trouble bipolaire). Il s'est réfugié dans les livres, passant ses nuits à bouquiner. Ce qui fait qu'aujourd'hui c'est un know-it-all (un monsieur je sais tout). Du coup, son rôle en tant que présentateur de l'émission QI (Quite Interesting; un quizz show qui mêle humour et questions style Trivial Pursuit) lui va à ravir.

6. Stephen lit Harry Potter

Stephen est le lecteur officiel de la saga Harry Potter. Ses audio-books (un support très populaire au UK, parfait pour un long voyage en train par exemple...) ont d'ailleurs gagné pleins de prix, car Stephen sait raconter les histoires, et fait lui-même les voix de tous les personnages:

'I do enjoy the soft wisdom of Dumbledore, but Dobby the house elf in The Chamber Of Secrets was good fun too. Actually, I enjoy Hermione as well. And Hagrid. And Lucius Malfoy - damn it, they're all good fun.' (J'aime la sagesse douce de Dumbledore, mais Dobby l'elfe dans La Chambre des Secrets était très drôle aussi. En fait, j'aime aussi faire la voix d'Hermione. Et Hagrid. Et Lucius Malefoy – damn it, ils sont tous sympa à jouer.)

Son accent très posh aux syllabes bien découpées est très facile à comprendre, je vous recommande d'ailleurs une petite audio-lecture si vous avez besoin de perfectionner votre anglais. Écoutez un extrait.

7. Stephen conduit un black cab

Image_18
Photo: John Hooper

Stephen se promène à Londres dans un taxi noir typique de la capitale. L'idée, c'est de passer inaperçu, et Fry avoue qu'il se parque parfois sur les stands de taxis et utilise même les voies réservées aux bus et aux taxis... Il a récemment emmené son black cab aux États-Unis, pour l'émission Stephen Fry in America (où vous pouvez le voir en conversation avec Morgan Freeman). Donc si vous voyez FRY écrit en gros dans la petite lumière jaune d'un black cab dans les rues de la capitale, vous saurez qui est derrière le volant...