Ig_awards

Cette semaine à Stockholm sont décernés les prix Nobel 2010. Et les Anglais ont commencé fort: le premier prix (le Nobel de Médecine) a été attribué hier au Britannique Robert Edwards, 85 ans, père de la fécondation in vitro. Décidément, les scientifiques britanniques ont le vent en poupe. En effet, ils viennent aussi de faire une véritable razzia aux Ig Awards – un prix américain récompensant chaque année les trouvailles scientifiques qui 'first make people laugh, and then make them think' (font d'abord rire les gens, et ensuite les font réfléchir).

La semaine dernière à Harvard, les British boffins (mot d'argot local pour les scientifiques) ont gagné rien de moins que quatre des dix récompenses annuelles (un record!) – des prix de biologie et physique, mais aussi de transport, paix et économie. Alors drum rolls (roulements de tambour)... Les quatre gagnants britanniques sont:

1 Peace Prize
Gagnant: Richard Stephens, Keele University
Projet: Confirmed that swearing relieves pain (lire le résumé)
Explication: Stephens a découvert que les êtres humains pouvaient mieux tolérer la douleur si ils répétaient des jurons plutôt que des mots neutres.

2. Engineering Prize
Gagnante: Karina Acevedo-Whitehouse, Institute of Zoology, London
Projet: Found a way to collect fluids from whales' blowholes (lire le résumé)
Explication: Pour mieux étudier les maladies des baleines, il faut pouvoir récolter les fluides émanant des évents – une mission presque impossible. Mais pas pour Acevedo-Whitehouse, qui a fabriqué un hélicoptère télécommandé avec des boîtes de Petri attachées en dessous.

3. Transportation prize
Gagnants: Mark Fricker & Dan Bebber, Oxford University
Projet: Used slime mould to model an effective railway network (lire le résumé)
Explication: Fricker & Bebber ont utilisé des flocons d'avoine représentant des villes, et laissé pousser des moissisures entre ces 'villes' pour découvrir l'émergence d'un réseau naturel, et montrer comment un réseau de transport efficace pouvait être créé.

4. Biology Prize
Gagnants: Gareth Jones, Bristol University
Projet: females fruit bat who performed oral sex on their mates copulated for longer (lire le résumé)
Explication: Jones a exploré la vie sexuelle des chauve-souris roussettes, démontrant que les femelles utilisait la fellation pour copuler pendant plus longtemps et donc augmenter leur chance de fertilisation; et démontrant pour la première fois cette activité sexuelle dans une autre espèce que la nôtre.

> Pour lire un article sur les Ig Awards en anglais dans le Guardian

BONUS!
Cela n'a rien à voir, mais lisez cet article sur le site de Courier International (en anglais et en français) sur l'image de Sarkozy à l'étranger – y compris en couverture de The Economist (le président qui rétrécit!)