Dalek

Ce weekend atterri à Wembley Arena Doctor Who Live – The Monsters are Coming!, un show spectaculaire avec des vrais aliens en plastique qui va faire le tour du pays (33 shows en 31 jours, que dans des arénas) cet automne. Pour ceux qui ne connaissent pas, Doctor Who – la plus vieille série télé de science fiction au monde, plus de 750 épisodes (avec une longue interruption) depuis 1963 – c'est un docteur, une assistante, et plein plein plein de monstres venus d'univers parallèles.

Image_3

La première fois que j'ai rencontré Doctor Who, c'était en cours d'anglais à l'école. J'ai vu un épisode en noir et blanc, un peu comme celui-ci:

Et je me suis dit que les Anglais étaient complètement tarés.

Il n'empêche, le docteur et son univers fait maintenant partie intégrale de la culture populaire Britannique, passant de série culte à véritable institution nationale. Les épisodes (diffusés sur BBC1 et France 4) les plus récents sont de bons spectacles grand public, très populaires – j'aime les effets spéciaux pourris (c'est intentionnel) et l'humour très British.

Voici les trois mots les plus connus de la série, qui se retrouvent très souvent dans le langage courant et les références des média du Royaume-Uni:

Le Time Lord

Le Maître du Temps, c'est le Docteur bien sûr. Venu de la planète Gallifrey, il a deux cœurs, presque 1000 ans, peut se régénérer (pratique pour expliquer qu'il a été joué par 11 acteurs différents) et voyage à travers le temps, sauvant au passage notre planète  de multiples invasions extra-terrestres. C'est une sorte de savant fou plutôt drôle, aux répliques deadpan (pince-sans-rire). Il sort des trucs comme: "I always like to do the unexpected, it takes people by surprise." (J'adore faire des choses inattendues; ça surprend les gens) ou "Oh, marvellous. You're going to kill me. What a finely-tuned response to the situation." (Oh formidable. Vous allez me tuer. Quelle réponse parfaitement adaptée à la situation.)

On parle parfois de Time Lord technology par exemple, quand on veut décrire une découverte scientifique surprenante, futuriste ou des gadgets hi-tech très bizarre.

La Tardis

La machine à remonter le temps du Docteur (son nom est un acronyme de Time And Relative Dimensions In Space) est toute vieille et pas très fiable – à cause de son Circuit Caméléon mal fichu, la machine (qui autrefois pouvait changer d'apparence) est restée coincée dans la forme d'une petite cabine de police bleue des années 1950. Mais elle est bien plus grande qu'il n'y paraît: une fois à l'intérieur, vous trouverez tout et n'importe quoi, y compris une bibliothèque et une piscine.

On parle de souvent de Tardis pour décrire tout ce qui à l'air petit mais qui est en fait très grand à l'intérieur. On dit par exemple "This house is a real Tardis!".

Les Daleks

 

 

Les Daleks (illustration ci-dessus) sont les ennemis les plus connus de Doctor Who. Ces petits robots agressifs et très très dangereux ont l'air de salières, avec un bras télescopique et un autre qui ressemble à un mixer. Avec leur voix stridente et mécanique, ils répètent souvent les mots "Exterminate! Exterminate!" Ces personnages ont terrifiés des générations de petits Anglais, au point qu'on parle de "to hide behind the sofa whenever the Daleks appear" (se cacher dernière le sofa chaque fois que les Daleks apparaissent) comme d'une expérience toute Britannique.

Maintenant on utilise aussi le mot Dalek (le mot est dans le dictionnaire) pour décrire quelqu'un qui agit comme un robot, suivant sa programmation de manière rigide, sans imagination ou sentiments.

> Apparemment, ici on aime bien transformer les émissions télés en spectacles live: l'émission Top Gear (que le Stig a quitté pour l'émission rivale Fifth Gear) propose aussi un show cet automne: Top Gear Live.