Image_1
Ash Wednesday: 7am, 2004-5

George Shaw est un peintre originaire de Coventry dans les Midlands. Il fait partie de la génération des Young British Artists, celle des stars de l'art contemporain britannique comme Tracey Emin et Damien Hirst. Si ces derniers sont surtout connus pour leur provoc (un lit défait avec des culottes sales, un requin dans du formol), George Shaw lui se concentre sur un tout autre sujet: les différents paysages urbains de la cité de Tile Hill où il a passé toute son enfance.

Ses tableaux de rues ensoleillées désertes, de portes de garage abandonnées, de haies et barrières laissant entrevoir la nature entourant la cité, sont à la fois hyper-traditionnels, réalistes et très mystérieux. Peintes au Humbrol enamel, la peinture qu'utilisent les enfants pour peindre leur modèles d'avions, et basées sur quelques unes des milliers de photos de la cité prises par l'artiste au cours des années, ces œuvres ont l'air très traditionnelles au premier abord.

Mais Shaw parvient à apporter à ces scènes pourtant si familières un côté troublant: on à l'impression que quelque chose s'est produit, ou est sur le point de se produire. Il parvient à nous faire ressentir que ces lieux sont hantés par ses souvenirs d'enfance, et apporte un regard nouveau sur la vie quotidienne au UK.

Vous pouvez lire une interview de l'artiste ici, publiée à l'occasion d'une nouvelle exposition à la Baltic de Newcastle. Voici quelques-uns des tableaux de George Shaw:


Image_2
The Assumption, 2010

Image_8
Scenes from the Passion: Late, 2002

Image_6
Poets Day, 2005-6

Image_7
Scenes from The Passion: The Cop Shop, 1999-2000

Image_10
Scenes from the Passion: The Black Prince, 1999

Image_11
The Back that used to be The Front, 2008

Et voici l'artiste dans son studio:

Jim_Wileman
Photo: Jim Wileman for The Guardian

> The Sly and Unseen Day, by George Shaw, Baltic, Gateshead (Newcastle)
jusqu'au 15 May 2011