Image_2

Durant ces deux prochaines semaines, tous les habitants du Royaume-Uni vont recevoir une belle enveloppe violette dans leur mail box. Il s'agit du UK Census 2011, le recensement officiel qui a lieu ici tous les dix ans depuis 1801 (sauf en 1941, à cause de la Seconde Guerre Mondiale). La tradition de recenser la population afin de mieux gouverner, mieux taxer et mieux légiférer ne date pas d'hier: le premier census en Angleterre a eu lieu en 1086, avec le Domesday Book.

Voilà à quoi ça ressemble (pas mal le design de l'enveloppe-retour à gauche):

 Census3

Le Census 2011 n'était pas encore envoyé qu'il faisait déjà scandale. En effet, le gouvernement britannique a engagé la compagnie américaine de défense et de sécurité Lockheed Martin (le contrat vaut £150 million quand même) pour s'occuper de la gestion, service client et de la saisie des données. Données que beaucoup jugeaient trop précieuses pour laisser dans les mains des Yankees, et surtout dans les mains d'une compagnie produisant missiles nucléaires et bombes, connue pour son travail avec la CIA et le FBI.

En tout, l'opération Census 2011 coûtera £450 million au gouvernement. Mais le jeu en vaut la chandelle, car grâce à ce recensement le gouvernement pourra baser ses décisions sur des chiffres concrets. D'ailleurs, c'est écrit dessus: le census est utilisé pour planifier le budget et les services comme les transports, l'éducation et la santé dans votre communauté.

Que vous soyez British ou non, résident permanent ou au UK pour plus de trois mois, il est obligatoire de compléter le formulaire (sous peine d'une amende de £1,000). Il est d'ailleurs disponible en français (et en Czech, Korean, Amharic, Letton, Tigrinya, Punjabi etc.). Vous devez répondre aux 56 questions en Anglais – ou en Welsh – mais pas d'inquiétude, vos réponses resteront confidentielles pendant un siècle (par contre je peux pas garantir que la CIA ne les lira pas...).

Tout tout tout Big Brother veut tout savoir sur vous, de la couleur de votre peau (What is your ethnic group?) à votre maîtrise de la langue de Shakespeare (How well do you speak English?), de la taille de votre château (Combien de chambres y a-t-il dans votre logement?) à comment va la santé (How is your health in general?).

Image_4

Pour la première fois dans l'histoire du census, on peut le remplir sur internet. C'est aussi la première fois que le census demandera aux immigrants combien de temps ils pensent rester au UK; la première fois que les 'same-sex couples' pourront cocher la case Civil Partnerships (une sorte de PACS réservé aux personnes du même sexe, introduit en 2004); la première fois que les Britanniques pourront choisir d'être English, Irish, Scottish ou Welsh; et la première fois que la question sur l'ethnicité propose comme choix Arab, Gypsy ou Irish Traveller. Par contre, une question a disparu: avez-vous accès à une baignoire ou une douche?

Une question en particulier fait débat: What is your religion?

Image_3

D'ailleurs c'est une 'volontary' question, on n'ai pas obligé d'y répondre. La British Humanist Association fait campagne pour que tout le monde y réponde honnêtement. Leur slogan: Si tu n'es pas religieux, pour l'amour de Dieu dis le!). Leur but: que le census reflète mieux la vie religieuse au UK, où plus de 60% de la population ne va pas à l'église/temple/mosquée/etc. (la campagne est expliquée ici).

En 2001, beaucoup de Britanniques ont choisi de ticker une autre case: Other. Mais au lieu de mettre Rastafarism ou Jainisme, ils ont écrit 'Jedi Knight' - du nom des maîtres de la Force dans la trilogie Star Wars. C'est une mode qui serait venue de Nouvelle Zélande, mais personne n'est trop sûr. En tout, 390,000 Britanniques se sont déclarés Chevalier Jedi (plus que les Sikhs, Bouddistes ou Juifs), le Jedi-isme devenant la quatrième religion du UK. Peut-être en avaient-ils marre de toutes ces questions? Ou des croyants qui monopolisent les débats? Ou plus simplement: leurs parents venaient de Naboo et leurs ont transmis leur foi.