Image_1
Photo: Haygate Estate par Zefrog

En Angleterre, il n'y a pas de HLMs ou de cités mais des council flats et des council estates. Leur histoire, comme en France, a bien commencé: à leurs débuts, elles représentaient un paradis moderne pour leurs nouveaux résidents: cuisines équipées, chauffage au sol, salles de bains – tout cela sortait tout droit du futur pour des familles avec 8 enfants ou plus qui vivaient auparavant dans des taudis sans eau chaude. Puis ensuite, tout s'est déglingué. La vie en communauté a disparu, les magasins ont fermé, les conditions d'entrée et les règlements stricts sont tombés en poussière, les murs en béton construits à la va-vite après la guerre ont commencé à se fissurer. Ce qui représentait le progrès, le futur, l'espoir d'une vie meilleure est devenu synonyme de ghetto, d'opportunités gâchées, de crime et d'isolation.

Dans les année 1970s, plus d'un tiers des Britanniques vivaient dans des council estates, qui ici prennent la forme de zones pavillonnaires qui s'étendent à l'infini, et de tours comme en France. Elles sont souvent en briques, avec couloirs et escaliers ouverts à l'extérieur. A l'époque, l'idée d'appartement était toute nouvelle au UK, et les Anglais étaient très attachés à l'idée d'avoir une porte d'entrée séparée, et un jardin bien sûr.

Pour mieux connaître l'histoire des ces quartiers qui font partie de la vie au Royaume-Uni – et sont souvent là ou les nouveaux immigrants et jeunes étudiants trouvent un premier logement à Londres – regardez donc cet excellent documentaire, The Great Estate Rise and Fall of the Council House, qui décrit bien l'histoire de ces maisons qui ont transformé la vie de bien des familles. Il est disponible jusqu'au 24 avril sur iPlayer (depuis la France vous devrez utiliser Expatshield). Il explique aussi l'histoire du Boundary Estate, la première council estate du pays, que vous pouvez voir si vous faites ma Balade No 2: Les Marchés du East End.

Je vous en parle parce que ce mois-ci les premiers bulldozers ont attaqué la Haygate Estate à Elephant & Castle, Londres. C'est l'une des cités les plus connues au UK, où ont été tournés de nombreux films, séries télé et clips (comme cette vidéo d'un remix de David Guetta avec des free runners). Les réalisateurs la trouvait photogénique, mais les résidents n'avait qu'une idée: s'en aller. Le local council de Southwark prévoit d'y construire de nouveaux logements dès que la démolition sera terminée, d'ici deux à trois ans. En attendant, c'est une véritable cité fantôme:

Image_2

Image_4  Image_3
Vous trouverez plus de photos de la Haygate Estate dans le set de Zefrog sur Flickr.

Les fans d'architecture urbaine et de béton armé aimeront Love London Council Housing, un blog dédié aux plus belles cités de la capitale!

PS: L'artiste Ai Weiwei dont je vous parlais il y a quelques mois a été arrêté par les autorités chinoises qui craignent une révolution du jasmin, du coup la Tate Modern où il exposait ses sunflower seeds a décidé de demander sa libération a coup de grand message sur son toit!