Image 2

Les émeutes semblent bel et bien terminées (jusqu'à Notting Hill Carnival, peut-être?), les policiers gallois sont sans doute rentrés chez eux, mais le sujet (lire mon billet précédent pour en savoir plus) est toujours d'actualité ici:

on se moque des looters sur Photoshoplooters, où l'on retouche les images à qui mieux mieux pour se foutre de la gueule des ces émeutiers. Ça défoule, et ça fait bien rigoler (toutes les images de ce billet proviennent de ce site)

plus de 1,500 personnes ont été condamnées (voir plus de chiffres ici). Beaucoup de suspects ont vu leur photo s'afficher en grand sur leur télé, ou sur ce van à Birmingham

Looters-1

Cinq personnes sont mortes durant ces riots: trois jeunes hommes ont été fauchés par une voiture alors qu'ils défendaient leur quartier; un homme s'est fait tabasser alors qu'il essayait d'éteindre un incendie; et un jeune homme s'est fait poignarder. Une vraie tragédie, mais pour cet américain, un bilan bien moins grave que ce qui aurait pu avoir lieu chez lui...

  Environ 100 familles ont tout perdu dans des incendies à Croydon et Tottenham.

On a vu beaucoup d'images de parents sortant des tribunaux avec leurs enfants, se cachant sous leurs hoodies pour ne pas être reconnus. Une jeune fille de 14 ans est venue au tribunal sans adulte pour l'accompagner, et le juge a dû demander que l'on fasse venir sa mère (qui était au boulot) avant de reprendre son jugement. On a aussi vu des mamans amener leurs rejetons au poste de police.

            Image 4

Trois des victimes des riots ont été plus qu'aidées par la générosité d'inconnus: comme je vous le disais, Help Siva, qui a récolté plus de £13,000 pour aider un petit commerçant, et Keep Aaron Cutting, qui a amassé plus de £35,000 pour Aaron Bieber (cf post précédent). Et le jeune Malaysien qui s'est fait démonter la mâchoire puis voler, va lui recevoir £22,000 grâce au site Something Nice for Ashraf.

Les rioters étaient âgés de 12 à 58 ans, et seulement 20% d'entre eux avait moins de 18 ans. Il n'y avait pas que des jeunes désoeuvrés dans le lot, mais des modèles, des ballerines, des anciens soldats... et des gens plutôt riches.

Looters-2

Forcément les politiciens veulent marquer des points, et font n'importe quoi dans l'espoir de gagner des votes. Par exemple, ils proposent d'interdire Twitter et les sites du genre en cas d'émeutes (ce qui est contraire à pas mal de lois, et abaisserait le UK au niveau de la Chine et co).

Tout le monde rejette la faute les uns sur les autres, la gauche accuse la droite, la droite accuse les flics, et les flics leurs rendent la pareille... On ne s'en sort plus!

Les juges condamnent des jeunes à des peines disproportionnées pour montrer l'exemple (ce que beaucoup verront surtout comme l'exemple de l' injustice de la justice). Le dernier scandale en date: deux jeunes ont été condamnés à 4 ans de prison chacun pour incitation à l'émeute sur Facebook (émeute qui n'a pas eu lieu).

Les autorités municipales ont décidé de virer les gens qui ont participé aux émeutes de leurs cités: une famille va se faire expulser de son HLM car le fils est accusé d'avoir participer aux émeutes. Comment cela va résoudre le problème, je ne vois pas bien...

Malheureusement, politiques (affaire des dépenses), médias (affaire des écoutes) et flics (meurtres de Ian Tomlison et Jean Charles de Menezes) ont tous perdu leur autorité morale ces dernières années (cf l'article de Peter Oborne déjà mentionné dans mon post précédent), et ne peuvent donner de leçons à personne...

Je finis avec cette mises en perspective très populaire ces jours-ci au Royaume-Uni:

         £50 000 000: coût du fond débloqué par le gouvernement pour Londres après les riots
       £100 000 000: coût des émeutes 2011, payable par les assurances et non par les contribuables
       £112 000 000: montant volé par les hommes politiques à leurs contribuables avec des notes de frais bidons
    £7 000 000 000: coût de l'évitement fiscal des britanniques les plus riches
£131 000 000 000: coût de la crise bancaire pour les contribuables britanniques

Comme quoi les voyous en costard sont biens plus inquiétants que les jeunes à capuche... Sauf si vous habitiez au-dessus d'un magasin de télé à Croydon, évidemment.