Image 15

Who do you think you are? (Pour qui tu te prends?)  n'est pas seulement une chanson des Spice Girls... mais aussi une émission de télé superbe qui explore le deuxième sens de cette expression, qui veut également dire: Qui penses-tu être? En fait, c'est une émission qui sous couvert d'explorer la généalogie de célébrités britanniques, donne aux téléspectateurs une belle leçon d'histoire. En retraçant le parcours de tel ou tel ancêtre, on retrouve grâce à des images d'archives, des interviews et des photos un vrai sens du passé – pas celui des livres d'histoires, des rois et des reines, mais bien celui de la vie de tous les jours.

Depuis 2006, Who Do You Think You Are? a permis de retracer les pas des ancêtres de personnalités comme la cuisinière Nigella Lawson, le présentateur télé Jeremy Clarkson, l'actrice Kim Cattrall ou la réalisatrice Gurinder Chadha. Peu importe si vous les connaissez ou non, ils ne sont qu'un prétexte pour découvrir comme les gens vivaient autrefois. Il s'agit aussi de révéler des secrets de familles ou simplement de transmettre des histoires qui se sont perdues avec le temps: certains se découvrent des origines Indiennes, d'autres des demi-frères cachés, d'autres retracent l'enfance de leur grand-mère dans les Caraïbes.

On y découvre aussi que nous sommes tous ou presque des enfants de voyageurs et d'immigrants – le maire de Londres par exemple, Boris Johnson, est l'archétype du gentleman posh anglais. Pourtant, il est d'origine turque et française... Quant à JK Rowling, l'auteure de Harry Potter, elle est française - et même Alsacienne. L'épisode qui lui est consacré (ainsi que ceux de la dernière série) est disponible sur le site de la BBC pendant encore quelques jours, et je vous le conseille vivement. Il vous emmènera du restaurant du Savoy à Londres au siège de Strasbourg, en passant par une chambre de bonne à Paris.

Pas étonnant que l'émission attire plus de 6 millions de téléspectateurs par épisode, et que son concept ait été acheté par des télés norvégienne, australienne, et sud africaine. Elle mériterait vraiment d'être adaptée en France...