Image 1


On continue avec les fantômes pour ce nouveau hit, le Ghost Town des Specials, qui vient de fêter ses 30 ans. Les Specials, un groupe fondé à Coventry en 1977, se sont fait connaître avec des tubes comme A Message to You Rudy, Too Much Too Young, ou Gangsters, un mélange détonnant de ska, punk et rocksteady devenu LA musique du début des années 80 au UK.

Ce sont The Specials et leur keyboard player et fondateur Jerry Dammers qui ont créé le label 2 Tone, rassemblant des musiciens ayant grandi dans les alentours de Coventry en écoutant des vieux singles jamaïcains, et permettant l'éclosion de groupes comme Madness et The Selecter (et aussi The Bodysnatchers et Bad Manners).

La mascotte du label, le personnage de Walt Jabsco, imaginée par Dammers comme le mix d'une vieille photo de Peter Tosh et du style de Paul Simonon, le bassiste des Clash, représente parfaitement le mélange des influences. Il est devenu le symbole d'une rébellion de jeunes qui se battaient pour un futur meilleur dans l'Angleterre de Margaret Thatcher et une société plus multiculturelle (la plupart des groupes étaient composés de musiciens noirs et blancs). Leur uniforme: noir et blanc bien sûr, avec cravate ou accessoire en damier, et chapeau porkpie.

'Ghost Town' dépeint une Grande-Bretagne pauvre, grise, sans espoir, à coup de sirènes de police, notes hantées d'orgues et de saxophone, le tout sur une basse reggae... Cela parle de magasins fermés, de chômage et de violence – et comme par hasard, la chanson est devenue No 1 au UK au même moment ou des quartiers de Londres s'embrasaient avec les émeutes de l'été 1981. Cet été, avec les nouvelles émeutes, on l'a de nouveau beaucoup entendue ici... Le clip est tout simplement génial.

Les Specials, qui se sont séparés juste après la sortie de 'Ghost Town', ont fait un come-back ces dernières années, et sont en concert à Londres lundi soir, après une tournée sold-out en Europe et au UK.

;

Ghost Town, des Specials (1981)

This town, is coming like a ghost town/ Cette ville, ça devient une ville fantôme
All the clubs have been closed down/ Tous les clubs se  sont fait fermer
This place, is coming like a ghost town/ Cette ville, ça devient une ville fantôme
Bands won't play no more/ Les groupes ne jouent plus
Too much fighting on the dance floor/ Il y a trop de bagarres sur la piste de dance

Do you remember the good old days/ Est-ce que tu te souviens du bon vieux temps
Before the ghost town?/ Avant la ville fantôme?
We danced and sang/ Nous dansions et chantions
And the music played inna da boom town/ Et la musique jouait dans le boom town

This town, is coming like a ghost town/ Cette ville, ça devient une ville fantôme
Why must the youth fight against themselves?/
Pourquoi les jeunes doivent-ils se bagarrer entre eux
Government leaving the youth on the shelf/ Le gouvernement laisse tomber les jeunes
This place, is coming like a ghost town/ Cette ville, ça devient une ville fantôme
No job to be found in this country/ Il n’y a plus de boulot dans ce pays
Can't go on no more/ Ça ne peut pas continuer
The people getting angry/ Les gens sont fâchés

This town, is coming like a ghost town/ Cette ville, ça devient une ville fantôme