Image 14

Mais à quoi ressemblent ces drôles d'Anglais sur leur petite île? Le quotidien The Guardian a eu l'idée récemment d'interviewer 100 Britanniques venus de tout autour du pays, et de leur demander ce que d'être 'British' veut dire pour eux. Je trouve très intéressant ce portrait instantané de la société... surtout en ces temps on l'on parle beaucoup d'identité et d'indépendence écossaise... Vous pouvez lire tout cela en cliquant sur les photos sur la page What does being British mean to you?

Et en voici quatre en français s'il vous plaît:

Image 15

Stratford has so many visitors you could almost call it multicultural. I get stopped by tourists and asked directions all the time. I ought to be wearing a badge. Mostly they’re looking for toilets. Stratford is terribly short of public toilets. But it’s a delightful place to live, and people here are very friendly. I feel very English. As far as the Scots and the Welsh are concerned, they can get on with it. I don’t mind what they do. I’m proud of being English. [Stratford a tant de visiteurs que l'on pourrait presque dire que c'est multiculturel. Je me fait arrêter par les touristes qui me demandent leur chemin tout le temps. Je devrai porter un badge. Pour la plupart, ils cherchent les toilettes. On manque beaucoup de toilettes publiques à Stratford. Mais c'est un endroit charmant pour y habiter, et les gens y sont très sympa. Je me sens très Anglaise. En ce qui concerne les Écossais et les Gallois, ils peuvent se débrouiller. Peu m'importe ce qu'il font. Je suis fière d'être Anglaise.]

 

Image 16

My father is Jamaican and my mother is Indian. They were both born in this country, to parents who had come over from Jamaica and India. My Indian grandad fought for Britain in the war and has a couple of medals. I have close ties to my Jamaican side, but I do feel British. Sometimes it’s difficult because you get excluded and maybe you get a few looks in different areas of the country and different areas of London. You feel people are judging you and questioning your nationality just by looking at you, and you start to question yourself. In a way I can understand it, though I don’t think it’s justified. There are people who look like me who they feel are harming the country, and they see me and make a judgment. It’s natural human behaviour. [Mon père est Jamaïcain et ma mère est Indienne. Ils sont nés ici tous les deux, de parents qui étaient venus de Jamaïque et d'Inde. Mon grand-père Indien s'est battu pour le Royaume-Uni pendant la guerre et a reçu quelques médailles. Je suis très proche de mes racines jamaïcaines, mais je me sens Britannique. Parfois c'est difficile, parce que tu te sens exclu, ou peut-être du reçois quelques regards de travers dans certaines parties du pays ou différents quartiers de Londres. Tu as l'impression que les gens te jugent et questionnent ta nationalité juste en te regardant, et tu commence à te poser des questions toi-même. D'une certaine manière je peux les comprendre, même si je pense que ce n'est pas justifié. Il y des jeunes qui me ressemblent qui font du mal au pays, et ils voient et me juge. C'est un comportement naturel]

Image 17

I’m proud of Britain because of its openness, diversity and creativity. That’s the essence of Britain for me. My parents are Greek-Cypriot, but I was born in London and consider myself a Londoner. I have a lot of French, Greek and Italian friends who have visited London, and they all say how diverse and accepting London is. You are judged on what you have to offer. I work in a mixed comprehensive, with children from different backgrounds and religions, and it’s nice to see the younger generation accept all those differences. Etiquette and manners may have declined, but something important has been gained too. [Je suis fière du Royaume-Uni pour son ouverture, sa diversité et sa créativité. C'est l'essence même du pays pour moi. Mes parents sont Chypriotes-Grecs, mais je suis née à Londres et me considère comme une Londonienne. J'ai beaucoup d'amis Français, Grecs et Italiens qui m'ont rendu visite à Londres, et ils disent tous combien Londres est diverse et accueillante. Tu es jugé par ce que tu as à offrir. Je travaille dans un collège mixte, avec des enfants aux origines et religions très diverses, et c'est bien de voir les jeunes générations accepter toutes ces différences. Les bonnes manières et l'étiquette sont peut-être en déclin, mais on a gagné quelque chose d'autre d'important en échange.]

Image 18

I started as a fisherman when I was 16, and got into it because my boss is friends with my dad. I’d always wanted to do it – it’s exciting. I like the fact that Britain has always been a fishing nation. I’m not interested in Europe – it’s a pile of crap. They’re in trouble financially, but we’re already in enough debt, and we shouldn’t be working our balls off to pay for other countries. I don’t bother to vote. Politicians say one thing to get elected and then it’s, "see you next Tuesday" when they get power. [Je suis devenu pêcheur à 16 ans, mon boss est un ami de mon père. J'ai toujours voulu faire ça. C'est passionant. J'aime le fait que le Royaume-Uni soit un pays de pêche. Je ne m'intéresse pas du tout à l'Europe – c'est un tas de bouse. Ils ont des problèmes financiers, mais on a déjà assez de dettes nous-même, et on ne devrait pas se trouer le cul à travailler pour payer d'autres pays. Je ne prend pas la peine de voter. Les politiques disent un truc pour être élus, et ensuite, c'est 'Oui c'est ça à plus tard' quand ils sont au pouvoir.]