Union-Jack

 

Entre le Jubilee de la reine, et les Jeux Olympiques, vous allez voir pas mal de drapeaux britanniques flotter dans les rues de Londres. Il y a déjà des union jacks géants sur Oxford Street, et du bunting (guirlandes de drapeaux) patriotique en vente dans tous les magasins en prévision des grands évènements de cet été. L'occasion donc de se rappeler un peu l'origine de ce bel étendard, l'un des plus charmants pavillons nationaux au monde...

L'union jack tel qu'on le connait aujourd'hui date de 1801, lorsque l'Irlande et la Grande Bretagne se sont unies avec plus ou moins de bonheur, et que les lignes diagonales rouges irlandaises sont apparues. Elles modifiaient un drapeau vieux de 400 ans, créé en 1606, lors de l'union des monarchies britanniques et écossaises.

Le roi James I a pu choisir entre plusieurs options, qui tentaient toutes d'allier la croix de St George (rouge, anglaise) avec la croix de St Andrew (bleue, écossaise). Voilà ce à quoi le drapeau aurait pu ressembler:

Image 15

Finalement, le roi a décidé de superposer les deux croix, créant le union flag – au grand mécontentement des Écossais, qui ne comprennaient pas pourquoi leur croix devait être en dessous de celle des Anglais. Voici une version avec la croix écossaise sur le dessus, et les différents éléments du drapeau:

Image 2 Image 5

À l'origine c'était un drapeau royal à utiliser comme pavillon sur les bateaux du Royaume-Uni, et non un drapeau national pensé pour être déployé sur la terre ferme. D'ailleurs le jack viendrait peut-être du mot 'jack', qui décrit le drapeau national des navires de guerre, bien que personne ne soit vraiment sûr de l'origine de ce nom.

Mais depuis le 17ème siècle, lorsque les marins essayaient d'obtenir des privilèges réservés à la Royal Navy, il est interdit de le faire flotter sur son bateau au UK. Il faut utiliser des ensigns comme ceux-ci (fond blanc pour la Royal Navy, blue pour l'amirauté, et rouge pour les civils"
Ensigns

Aujourd'hui les proportions ont un peu changé, et le bleu clair de St Andrew est devenu bleu marine. Le drapeau est devenu le symbole de l'Empire Britannique, reconnu partout à travers le monde... sans pourtant être officiellement inscrit dans un texte de loi.

Son design est pare contre très précis. Il doit être deux fois plus long qu'il n'est large, ses croix sont en bleu Pantone 280C, et rouge Pantone 186C. On dirait qu'il est symétrique, mais en fait il y a un sens à l'endroit et à l'envers. Regardez les trois lignes blanches et vous comprendrez ce que je veux dire:

Image 18

Arrivez-vous à l'imaginer avec un dragon au milieu? Certains habitants du Pays de Galles souhaiteraient aussi mettre leur marque sur le drapeau national sur lequel ils sont invisibles pour le moment, proposant d'y ajouter un dragon rouge par exemple.

Le union jack apparait aussi sur les drapeaux de nombreuses anciennes colonies, comme l'Australie et la Nouvelle Zélande. Il a aussi inspiré celui du Pays Basque, le Ikurriña, créé à une époque (1894) où Bilbao et l'Angleterre faisait beaucoup de commerce.

Drapeaux
Australie, Fiji, Hawaï, Basque, et Tuvalu

Aujourd'hui il se doit de flotter bien haut sur son mât le jour de l'anniversaire de la reine, du duc d'Edinbourg, Remembrance Sunday, ou Europe Day – entre autres... Mais il n'y a pas de manière officielle de le plier comme aux USA, ni de délit de sacrilège comme en France... Et bien sûr ce n'est qu'un des nombreux drapeaux qui flottent de ce côté-ci de la Manche...