UKguides

Vous vous souvenez peut-être, il y a quelques temps j'avais comparé les introductions de deux guides touristiques sur la France? Et bien aujourd'hui voyons comment l'on présente l'Angleterre aux touristes qui pensent s'y aventurer.

Dans le guide version française (sur internet seulement, il n'existe pas de version papier):

Chapeau melon et bottes de cuir ? Piercing et tatouage dans le dos ? Bibi à fleur et tailleur rose ? À vous de trouver votre costume pour traverser la Manche. Conservatrice ou avant-gardiste tapageuse, l'Angleterre n'a jamais su choisir. La légendaire image flegmatique du pays, cristallisée dans les années 1930 à l'époque où la vie anglaise tournait autour du bureau de poste, du pub et du presbytère, n'a pas résisté à cette fin de XXe siècle et au développement tentaculaire des banlieues. Aujourd'hui, le pays attire autant pour ses campagnes verdoyantes que pour ses agglomérations où créativité, culture et vie nocturne battent à un rythme trépidant. Manchester, Bristol ou Brighton font aujourd'hui figure de référence mondiale dans le domaine musical, tandis que la réputation de Londres n'est plus à faire en matière de grandes expositions et de dynamisme artistique. Attaché à son particularisme insulaire malgré son appartenance européenne, l'Angleterre cultive son attachement aux traditions et à un avant-gardisme toujours aussi affirmé. À l'heure où les anciens junkies contestataires sont élevés au rang de chevalier, elle affirme, une fois encore, sa singularité aux yeux du monde.

Dans le guide version anglaise (avec traduction française):

Throughout its long history, it's been a green and pleasant land, a sceptred isle and a nation of shopkeepers. It's stood as a beacon of democracy and a bastion of ideological freedom, as well as a crucible of empire and a cradle of class oppression. Magna Carta, the King James Bible and the welfare state were all dreamt up here, but then again so were beer bellies, Bovril and Mr Bean. It's a nation of tea-tippling eccentrics and train spotters, of dog lovers and footy fanatics, of punk rockers, gardeners, gnome collectors, celebrity wannabees, superstar chefs, free-wheeling city traders, pigeon fanciers, cricket bores and part-time Morris Dancers. To some it's Albion. To others it's Blighty. To many it's the most eccentric, extraordinary and downright incomprehensible place on earth. Welcome to England.

Durant sa longue histoire, l’Angleterre a été une terre fertile et agréable, une île souveraine [d’une expression de Shakespeare] et une nation de commerçants. Elle est devenue un symbole de la démocratie et un bastion de la liberté de pensée, ainsi qu’un creuset d’empire et un berceau de l’oppression des classes sociales. La Magna Carta, la Bible du roi James et l’état providence ont tous été rêvés ici, mais les ventre à bière, le Bovril [bouillon de boeuf] et Mr Bean aussi. C’est une nation de siroteurs de thé excentriques et de fans de trains, d’amoureux des chiens et de fondus du football, de punk rockers, de jardiniers, de collectionneurs de nains de jardin, d’aspirants à la célébrité, de cuisiniers superstars, de traders indépendants, d’amis des pigeons, de raseurs ne parlant que de cricket et de Morris dancers du dimanche. Pour certains c’est Albion []. Pour d’autres c’est Blighty []. Pour la plupart c’est l’un des endroits les plus excentriques, extraordinaires et complètement incompréhensibles de la planète. Bienvenue en Angleterre.

To journey through England is to journey through time (interspersed with several cups of tea) - from the ancient megaliths of Stonehenge to the space-age domes of the Eden Project in Cornwall. It's also a trip to the 21st-century: London is gearing up for the 2012 Olympics while cities like Manchester, Leeds and Newcastle revel in their heritage and confidently face the future, with industrial buildings revitalised as waterfront galleries or trendy apartments, flanked by tempting bars, shops, restaurants and some of the finest music venues on the planet.

Voyager en Angleterre est voyager à travers le temps (tout en buvant plusieurs tasses de thés), des anciens mégalithes de Stonehenge aux dômes futuristes du Eden Project en Cornouailles. C’est aussi un voyage vers le 21ème siècle: London se prépare pour les JO, alors que des villes comme Manchester, Leeds et Newcastle se délecte de leur héritage et affronte le future avec assurance, leur bâtiments industriels transformés en galerie d’art ou appartements chics, et flanqués par des bars sympas, des restos branchés et certaines des meilleures salles de concert de la planète.

For visitors, the beauty of travel in England is the compact nature of the country. By spending less time going between places and more time in them, you can immerse yourself in the scenery, instead of just breezing through. Whether you're strolling the undulating hills of Oxfordshire, cycling in Norfolk, surfing off Newquay or rock-climbing in the Peak District, England is perfect for activity and adventure. And with time on your side, you'll get closer to understanding local sensibilities: relaxing with the locals in a country pub, enjoying a music festival or watching a cricket match.

Pour les touristes, la beauté d’un voyage en Angleterre tient dans la taille compacte du pays. En passant moins de temps à voyager entre les destinations, et plus temps à en profiter, vous pouvez vous immerger dans les paysages, au lieu de simplement y passer en coup de vent. Que vous soyer en train de vous balader sur les collines d’Oxfordshire, faire du vélo au Norfolk, de surfer à Newquay ou faire de l’escalade dans le Peak District, l’Angleterre est parfait pour les sports et l’aventure. Et avec plus de temps, vous arriverez à mieux comprendre l’esprit des habitants, relaxant avec eux dans un pub de campagne, participant à un festival ou assistant à un match de cricket.

Alors, est-ce que cela représente bien les attraits du pays selon vous?