Image 7
Illustration: Mark Long

Avez-vous déjà entendu les football chants des supporters britanniques? Je pense que dans les stades du UK, le véritable spectacle n'est pas sur le terrain, mais dans les gradins! Les fans sont très, très, très créatifs lorsqu'il s'agit de pousser la chansonnette, de se moquer de l'équipe adverse, ou même de leurs propres joueurs – les pauvres, ils en entendent de toutes les couleurs.

Tout a commencé, selon cet article, avec les supporters Liverpool dans les années 1960s. Inspiré à la fois par les applaudissements rythmés des Brésiliens durant la Coupe du Monde de 1962, et par la mode des Beatles et autre groupes du cru, les fans se sont mis à inventer de nouvelles paroles aux chansons pop du moment. Le reste du pays a entendu, a aimé, et bientôt de Glasgow à Tottenham, les supporters se sont mis à chanter des rengaines plus folles les unes que les autres... (et pas leurs hymnes et chansons officiels, comme ils l'avaient fait jusque là).

Selon un reporter de la BBC de l'époque (en 1964, au fameux Kop): 'An anthropologist studying the Kop would find it as rich and mystifying as any Polynesian culture, their rhythmic swaying is an organised ritual … They seem to know intuitively when to begin singing. Throughout the match, they invent new words to old Liverpool songs, with adulatory, cruel or bawdy comments about the players or the police …' (Un anthropologue étudiant le Kop le trouverait aussi riche et déconcertant que n'importe quelle culture Polynésienne, leur mouvement rythmique est un rituel organisé... Ils semblent savoir intuitivement quand commencer à chanter. Tout au long du match, ils inventent de nouveaux mots pour de vieilles chansons de Liverpool, avec des commentaires adorateurs, cruels ou grivois sur les joueurs ou la police).

Il y en a vraiment pour tous les goûts ici, du basique Rooooo-ney, Rooooo-ney, Rooooo-ney et Get to work you lazy twats (Au boulot bandes de débiles paresseux) de Manchester United, au It's a grand old team to play for de Everton et au très très très simple Chelsea Chelsea Chelsea. Vous pouvez en écouter tout plein sur le site FanChants UK si ça vous amuse...

En voici quelques uns de très connus:

L'illustrateur Mark Long en a même illustré quelques uns des plus marquants, comme 'If I had the wings of an angel, if I had the arse of a cow, I'd fly over Tottenham Hotspur and shit on the bastards below...' (Si j'avais les ailes d'un ange, si j'avais le cul d'une vache, je volerai au dessus de Tottenham Hotspur et chierai sur les enfoirés en dessous; chanté par les supporters d'Arsenal)_

Image 6

Ceux dirigés contre les joueurs même sont parfois très, très cruels. À propos de Carlos Tevez: Just a fat Marradona, he's just a fat Maradonna. Ou Ashley Cole: Ashley Cole's a rent boy, his mobile's always on, and when he's shagging Cheryl
, he's dreaming of Elton John. Ou simplement onomatopéiques:
Ooh-aah kagawa
say ooh-aah kagawa!. Parfois ils sont même doublement racistes: Park park wherever you may be, you eat dogs in your own country. It could be worse, you could be Scouse [un gars de Liverpool] eating mice in your council house.

D'autres perles? J'aime beaucoup le Que sera, sera, whatever will be, will be, we're going to smash Coventry
, que sera sera de Leicester City; ou Any pie will do,
chicken and mushroom,
with lots of gravy,
any pie will do! d'AFC Wimbledon (un rif de Who Ate All the Pies sans doutes). Et celui des supporters de Port Vale, visant leurs ennemis de Shrewsbury Town: You may be the bigger club, you have more money, you may have more fans, you may have a better manager, you may have loud fans, and we may have some wankers, but we are the Super Vale! La classe. Sinon le très direct refrain des fans de Dartford, contre Dover Athletic: F**** off Back to Calais F**** off Back to Calais lalalalalala.