Image 8


Ici on adore les Christmas carols, de Silent Night à Hark The Herald Angels Sing. Et où d'autre écouter ces chants de Noël que dans la plus belle cathédrale du pays, St Paul? L'ambiance devient tout simplement magique lorsque la moindre note de musique résonne entre ses murs vieux de plus de 300 ans.

Perchée au sommet de la petite colline de Ludgate, le plus haut point de la City of London, St Paul's est une magnifique cathédrale de pierre de Portland, érigée au 17ème siècle dans le style English Baroque par l'architecte Christopher Wren, qui a reconstruit la moitié de la ville et de ses églises à la suite du grand incendie de 1666. Mort juste après la fin de sa construction, qui a coûté environ £147 millions et duré plus de 45 ans, Wren fut la première personne à y être enterré. Son épitaphe sur sa tombe toute simple? Si monumentum requiris, circumspice (Si tu cherche son mémorial, regarde autour de toi).

Image 10


Ce n'est pas la première église sur ce site: les Romains y avaient un temple dédié à Diana, les Anglo-Saxons une cathédrale construite en l'honneur de St Paul en 604; les Normands ont mis 200 ans à la rebâtir tellement ils la voulaient monumentale. Avant d'être réduite en cendre par l'incendie de 1666 (la flèche de 149m de haut fut détruite par un éclair en 1561, les protestants et les catholiques y voyant un signe de mécontentement divin envers leur querelles), elle ressemblait à cela:

Image 14

Wren a pensé reconstruire la flèche, faire une espèce de pagode ou un plan en croix grecque. Mais pour finir, il s'est décidé pour un dôme, inspiré par la basilique St Pierre de Rome, et la très jolie Église du Val-de-Grâce de François Mansart à Paris. Grâce à son dôme de 108m de haut, St Paul's était le plus haut bâtiment de Londres de 1710 à 1962.

Image 2

Image 1

Il est bien plus complexe qu'il n'en à l'air: ce n'est pas un seul dôme mais trois-en-un: un cône de brique au milieu pour soutenir le tout, un dessous pour faire joli à l'intérieur, et un autre dessus pour faire joli à l'extérieur – ni vu ni connu. Le tout est encerclé d'une énorme chaîne de fer pour empêcher le triple dôme de s'affaisser.

StPaulDome


Impressionnant, non? Et pourtant certains n'était pas content: ils auraient préféré, comme l'avait suggéré Wren dans l'un de ses plans, un ananas de pierre géant de 18m de haut sur le dôme (le fruit exotique était à l'époque un symbole d'hospitalité et de richesse). Malheureusement cet ananas de pierre n'a jamais vu le jour, quel dommage! À la place il y une croix et un globe dorés, qui ont l'air tout petit mais qui en fait peuvent accueillir dix personnes.

Mais les visiteurs aux yeux d'aigle auront sans doute repéré les deux petits ananas au sommet des tours de la façade principale? Fermez les yeux et imaginez donc un modèle de pineapple de 18m sur le dôme... quelle classe.

Image 3 Image 4


À part les ananas, les tours contiennent d'énormes cloches, dont Great Paul, la plus grosse cloche du pays, pesant plus de 16 tonnes (et utilisée seulement en cas de mort d'un Royal, de l'évèque de Londres ou du Lord Mayor), et Great Tom, qui sonne les heures. Je vous conseille de rester écouter les cloches, c'est vraiment magique d'être sur le square à 13h devant la cathédrale et de les entendre toutes sonner.

Avant d'entrer dans la cathédrale, voici un autre secret: le phoenix de la façade sud. Lorsque Wren est venu inspecter les ruines de Old St Paul, il a vu une pierre tombale en morceau sur laquelle était inscrite le mot Resurgam (I shall rise again; Je vais renaître). Inspiré, il a décidé de placer cette pierre pour marquer le centre du dôme, et a fait graver le mot sur le portique sud du bâtiment, sous un phoenix sculpté. Comme le phoenix, St Paul's Cathedral renaît de des cendres.

Image 5

Image 9

J'adore les chérubins, feuillages, trompettes et colonnes palmier de cette cathédrale, surtout au coucher du soleil. Cela fait seulement depuis quelques mois que l'on peut admirer la couleur de la pierre, autrefois noire de pollution. La restauration à pris plus de 15 ans et s'est achevée l'année dernière. La voici dans toute sa splendeur originelle, peinte par Canaletto, de passage à Londres, en 1754:

Image 17


L'intérieur vaut également le coup d'oeil. Vous ne me croyez pas? Regardez donc cette magnifique image panoramique haute-définition de Spherical Images, c'est comme si vous y étiez.

Image 12

Y ont eu lieu les funérailles de Nelson, du Duke of Wellington et de Churchill; les célébrations des Jubilees de Victoria et Elizabeth; et le mariage de Charles et Diana.

Vous pouvez aller faire un tour dans la Whispering Gallery, à 259 marches de haut, dans le dôme – un effet d'acoustique fait que vous entendrez le moindre murmure d'un bout à l'autre. Malheureusement, les galeries extérieures sont en rénovation, et vous ne pouvez pas monter plus haut pour le moment (jusqu'en mars 2013). Ce n'est pas grave, il y a de très belles vues de la cathédrale et de la ville depuis la terrasse publique du centre commercial One New Change, le bâtiment de Jean Nouvel construit juste à côté.

Et bien sûr ne manquez pas la crypte, la plus grande d'Europe, où sont enterrés Wren, le poète John Donne, le scientifique Alexander Fleming, le peintre J M W Turner, le lexicographe Samuel Johnson, l'infirmière Florence Nightingale et le sculpteur Henry Moore (et où se trouve également le café/restaurant!). La tombe la plus importante est celle de Nelson: le héros national est le premier non-aristocrate à avoir reçu autant d'honneurs du pays pour ses funérailles.

Image 16

Je vous conseille de suivre les visites guidées, inclues dans le prix du billet (à 10h, 11h, 14h), car vous pourrez ainsi visiter des pièces impossibles à voir autrement: la très belle bibliothèque, le coeur et la fameuse Geometric Staircase (qui est apparue dans les films Harry Potter et le Prisonier d'Azkaban et Sherlock Holmes):

Image 13

Symbole de l’esprit de résistance des Londoniens pendant le Blitz, St Paul a par ailleurs survécu à la Seconde Guerre Mondiale par miracle, comme le montre cette photo emblématique, prise le 29 décembre 1940 par Herbert Mason, depuis le toit des bureaux du Daily Mail: 

Image 19

Pour protéger ce symbole de la ville, et booster le moral de la population, Winston Churchill avait créé le St Paul's Watch, un groupe de Londoniens volontaires chargé de surveiller la cathédrale nuit et jour, et d'éteindre les incendies. Par chance, une bombe à retardement tombée dans la cathédrale en septembre 1940 n'a pas marché. Lorsque des experts l’ont fait exploser dans un champ, elle a laissé un cratère de 30m de large. St Paul n'y aurait pas survécu.

Finalement, je vous conseille également d'aller dire bonjour aux écureuils dans les jolis jardins à l'arrière de la cathédrale. C'est la que les libraires et imprimeurs du quartier vendaient leur livres, et que les prêtres sermonnaient les foules. Et pour découvrir le reste du quartier, pourquoi ne pas suivre ma Balade No 1: Tate Modern-Angel?

> St Paul's Cathedral, Métro: St Paul’s (Central Line). Billet: £14.50. Vérifiez les horaires ici. Pas de visite touristique les dimanches, mais accès libre aux messes et évènements variés. Et si vous voulez goûter aux spécialités anglaises de Noël, le restaurant situé dans la crypte propose en ce moment des Christmas menus.