Image 2

La plus belle chanson de soul de l’histoire de la musique britannique? Le hit qui a été suivi par des centaines de compilation chill out? La pièce fondatrice du mouvement trip-hop? Le plus beau clip jamais réalisé? Les fans de Massive Attack ne tarissent pas d’éloges sur la chanson qui a lancé le groupe de Bristol, surfant au top des ventes pendant 13 semaines d’affilées en 1991.

Tirée du désormais classique Blue Lines, un album qui a été remastérisé il y a quelques mois, Unfinished Sympathy est une chanson d’unrequited love (amour à sens unique) interprétée par Shara Nelson. Son titre fait référence aux unfinished symphonies des compositeurs de musique classique... sauf qu’ici ce n’est pas l’oeuvre qui est incomplète, mais les sentiments de la chanteuse.

C’est aussi le premier grand hit du genre trip-hop (ou comme les membres de Massive Attack l’appelait, du ‘minimalist lover's hip-hop’): un mélange de musique électronique au rythme lent, avec des samples de hip hop, des bribes de musique classique et des mélodies soul, né dans les années 1990 à Bristol, une ville portuaire réputée pour sa culture alternative, où sont aussi nés Portishead et Tricky (et Banksy). Un son minimaliste et plutôt triste, à écouter à la tombée d’une nuit de janvier, mais qui parfois, comme avec Unfinished Sympathy, semble porteur d’espoir dans sa simplicité.

L’une des raisons du succès d’Unfinished Sympathy tient aussi dans le très beau clip, réalisé comme beaucoup des vidéos de Massive Attack par le Londonien Baillie Walsh (également auteur de l’excellent Slow pour Kylie Minogue). Le clip, tourné en une seule prise, suit la chanteuse Shara Nelson se promenant à LA. (Quelques années plus tard, The Verve repris le concept avec leur Bitter Sweet Symphony).

Unfinished Sympathy, Massive Attack (1991)

I know that I've been mad in love before/ Je sais que j'ai déjà été folle amoureuse
And how it could be with you/ Et comment cela pourrait être avec toi
Really hurt me baby, really cut me baby/ Vraiment fait mal baby, vraiment coupé baby
How can you have a day without a night/ Comment peut-il y avoir un jour sans une nuit
You're the book that I have opened/ Tu es le livre que j'ai ouvert
And now I've got to know much more/ Et à présent j'ai besoin d'en savoir bien plus

The curiousness of your potential kiss/ La curiosité de ton baiser potentiel
Has got my mind and body aching/ Fait souffrir mon esprit et mon corps
Really hurt me baby, really cut me baby/ Vraiment fait mal baby, vraiment coupé baby
How can you have a day without a night/ Comment peut-il y avoir un jour sans une nuit
You're the book that I have opened/ Tu es le livre que j'ai ouvert
And now I've got to know much more/ Et à présent j'ai besoin d'en savoir bien plus

Like a soul without a mind/ Comme une âme sans un esprit
In a body without a heart/ Dans un corps sans coeur
I'm missing every part/ Il me manque chaque élément