David Bowie


2013 a été l'année de David Bowie: son dernier single, le nostalgique Where are We Now? (sorti le 8 janvier 2013 pour célébrer son 66ème anniversaire) a fait un carton; l'exposition David Bowie Is au Victoria & Albert Museum de Londres a affiché complet tout l'été (elle est en tournée et passera peut-être bientôt près de chez vous); et son dernier album a été sélectionné pour le Mercury Prize (résultat sle 30 Octobre). Voici sept chose à savoir sur ce musicien, qui bien qu'ayant grandi à Bromley dans le sud de Londres (il s'appelait David Jones, et il n'y avait rien de très glam par là-bas...), a toujours eu la tête dans les étoiles:

1. David est un caméléon

Ce n'est pas pour rien qu'un de ses hits s'intitule Changes... Voici quelques-uns de ses déguisements – ou plutôt ses alter egos –  les plus connus:

Ziggy Stardust (1972) – avec le single Starman

Ziggy Stardust

Aladdin Sane (1973) – avec le hit Jean Genie

Aladdin Sane


Diamond Dogs (1974) – avec le hit Rebel Rebel

Diamond dogs

Young American (1975) – avec le hit Fame

Image 1

Thin White Duke (1976) – avec Station to Station

Thin White Duke


2. David, plus acteur que musicien?

Avec tous ces personnages musicaux sous la main, pas étonnant que Bowie soit aussi devenu acteur: il a joué Elephant Man sur Broadway, sans maquillage; un agent du FBI dans la série Twin Peaks de David Lynch; Andy Warhol dans le film Basquiat; Ponce Pilate dans La Dernière Tentation du Christ de Martin Scorcese; et finalement, lui-même dans Zoolander  – il ne manque pas d'humour surtout quand on voit sa coupe de cheveux dans Labyrinth (il joue le roi des Goblins).

3. David, la première pop star?

En Juillet 1972, il passe sur Top of the Tops, l'émission culte de la BBC:

Ce soir-là 5 millions de foyers britanniques découvrent son single Starman. Fini le rock and roll, bienvenue au glam rock, aux chanteurs extraterrestres, décadents, androgynes... (et oui, ne leur en déplaisent Madonna et Lady Gaga n'ont rien inventé).

4. David est une éponge

Ses influences sont infinies, et pas seulement au niveau de sa musique (tour à tour rock, funk, blues, punk, ou electronica). Ses personnages, ses costumes, ses paroles, ses couvertures de disques sont influencées par des thèmes aussi variés que: Andy Warhol, bouddhisme, Bertolt Brecht, William Burroughs, Syd Barrett, George Orwell, Metropolis de Fritz Lang, Iggy Pop, le théâtre japonais kabuki, le sataniste Aleister Crowley, Kraftwerk, ou les écrivains de la Beat generation.

Selon son biographe David Buckley, "The essence of Bowie's contribution to popular music can be found in his outstanding ability to analyse and select ideas from outside the mainstream – from art, literature, theatre and film – and to bring them inside, so that the currency of pop is constantly being changed." (L'essence de la contribution de Bowie à la musique pop est sa capacité remarquable à analyser et sélectionner les idées trouvées en dehors du mainstream – dans l'art, la littérature, le théâtre ou le cinéma – et de les ramener à l'intérieur, faisant que la pop music change constamment.)

A force de s'imbiber, il s'est presque noyé dans la drogue et ses multiples personnalités à LA, où il était si mal en point qu'il a tenté d'exorciser sa piscine (et a dû battre retraite à Berlin pour quelque années). Voir une interview de 1974 sur la BBC.


5. David est aussi un artiste-peintre

Décidemment, que ne sait-il pas faire! Il a dessiné de nombreux croquis pour ses pochettes d'album; a passé ses années à Berlin à peindre, et ses tableaux récents représentent souvent des têtes floues.

Image 4

Bowie produced concept sketches for many of his albums – usually in biro.
As you can imagine...


The original artwork for 'Scary Monsters (And Super Creeps)' is beautiful – and massive.

Read more at http://www.nme.com/blogs/nme-blogs/25-things-we-learned-at-the-vas-david-bowie-exhibition#MetXoGeFQfcIC440.99


6. David est heureux en amour

À 14 ans, il est tombé amoureux de la même fille que son meilleur pote. Il lui a fait manquer son rancard, puis il est sorti avec elle et s'en est vanté. Résultat: un coup de poing mal placé, qui lui a changé la couleur d'un de ses yeux, à présent vairons.

Les apparences sont trompeuses: malgré son look androgyne et ses allusions à sa bisexualité (plus pour choquer qu'autre chose on dirait), il semblerait que Bowie soit plutôt un homme rangé. Il s'est d'abord marié avec l'Américaine Mary Angela Barnett, Angie Bowie. C'est elle qui l'a convaincu de mettre des robes et de se teindre les cheveux en orange, et lui a donné un fils, Zowie Bowie (le réalisateur talentueux Duncan Jones). Enfin, en 1992, il s'est marié avec le top model somalien-américain Iman. Ils ont une fille et vivent à New York.

7. David, le fashion guru

Évidemment avec tous ses personnages à déguiser et sa passion pour tout ce qui est créatif et artistique, Bowie s'est plongé dans le monde de la mode, commandant des costumes sur mesure aux plus grands couturiers, comme Kansai Yamamoto et Alexander McQueen:

 

Image 5         Image 6

Les plus grandes maisons et magazines de modes, de Jean-Paul Gaultier à Givenchy, lui rendent régulièrement hommage dans leurs collections ou sur leurs couvertures. Voir une sélection ici.