Image 2


Comme je vous l'expliquais dans mon billet précédent, le Royaume-Uni est sous les eaux. Mais Londres a échappé pour le moment aux inondations, et cela uniquement grâce à la Thames Barrier, un barrage amovible qui empêche les grandes marées et les tempêtes de transformer Londres en Venise anglaise.

C'est la plus grande installation de ce type au monde après le Oosterscheldekering aux Pays-Bas, et cet hiver, elle a été bien rentabilisée: la Thames Barrier a été fermée (pour protéger Londres du plus haut niveau de la Tamise depuis 60 ans) pas moins de 33 fois ces deux derniers mois – du jamais vu, puisque que la barrière n'a fermé que 35 fois en tout de 1990 à 2000. En ce moment, la rivière est tellement pleine que la marée risque de repousser l'eau en amont et donc d'inonder le centre-ville.

Que se passerait-il si elle n'existait pas? Et bien comme l'explique cette vidéo, une grande partie de la capitale (125km2, surtout la rive sud et l'est) serait sous les eaux:

Environment Agency

Postcards from the Future
Illustrations: Environment Agency, Postcards from the Future

Et ne pensez pas que c'est un scénario de science-fiction: Londres a déjà été victime d'inondations, dont la plus importante en 1928 – cet article de la BBC contient de belles photos des dégâts. Les douves de la Tour de Londres étaient pleines, le métro aussi et Big Ben avait les pieds dans l'eau.

Pas étonnant que le projet de cette fameuse Thames Barrier ai été dans papiers du gouvernement depuis les années 1950. Finalement achevée en 1982, la barrière est située à Woolwich sur un bout de rivière dans les anciens docks, près du Millennium Dome et de London City Airport:

Anglotopia

Image 1

Matti_Film London
Photo: Anglotopia.net, ?, Matti Film London

Elle fait 520 mètres de long et comprend 10 portails en acier qui peuvent être levés grâce à des espèces de roues géantes pour fermer la Tamise; une fois fermés, les plus grands portails ont la hauteur d'un bâtiment de 5 étages, et retiennent chacun 9,000 tonnes d'eau. Cela devrait faire l'affaire jusqu'en 2030, voir 2070 selon les experts.

Voici une photo d'ouvriers en train de travailler sur un des portails, pour vous donner une idée de la taille de cette installation:

Image 3

Chaque portail met dix minute à fermer, et la barrière toute entière se ferme en 1h30. Cette vidéo explique comment ça marche plus en détail, mais en gros le mécanisme est le suivant:

Image 1

 
Chacun des piliers tenant les portails est recouvert de belles écailles en métal, fait 39m de haut et est enterré 24m dans le sol de la rivière. 

 

IMG_3513

IMG_0988

IMG_3515

Ils ont été prévus pour être assez espacés pour laisser passer de gros bateaux, y compris le plus gros bateau de la flotte de la Royal Navy, HMS Ocean ("the Mighty O") .

Si vous voulez aller la voir en action de vos propres yeux, il suffit de regarder quand sont les prochaines fermetures sur le site officiel. Ensuite, vous avez trois options:


• la voir d'en haut depuis le téléphérique:

IMG_3469

• faire le tour en bateau (de mai à octobre):

IMG_0984

• ou bien cet été aller pique-niquer au très joli Thames Barrier Park, l'un des seuls au paysage contemporain de la capitale, avec une vue imprenable sur la barrière:

IMG_3511