StrangeFamiliar


Strange and Familiar: voici une exposition au Barbican Centre qui vaut le coup d'oeil. Elle rassemble des images datant de 1930 à aujourd'hui, prises par 23 photographes étrangers différents venus faire des reportages au Royaume-Uni. Sélectionnées par le grand photographe britannique Martin Parr, elles permettent de se faire une vision d'ensemble du pays, sa culture et son histoire. On y trouve de la poésie, du reportage de guerre, des clichés – bouteilles de lait sur le pas de la porte – et surtout des images étonnantes, que l'on soit Anglais ou non.

CasOorthuy1953London
London 1953, par Cas Oorthuys

De l'espionne soviétique Edith Tudor Hart qui montre le East End de Londres dans toute sa misère aux portraits de citadins faisant leurs courses, classés par style vestimentaire dans un diaporama fascinant, du Hollandais Hans Eijkelboom, l'exposition rassemble des points de vues et des approches artistiques totalement différentes.

J'ai beaucoup aimé l'auto-portrait de Tudor Hart, pris dans un miroir de Caledonian Market à Londres, ainsi que cette image si bien cadrée qui parait sortir tout droit de l'époque victorienne (comme avec beaucoup d'autre photos de l'expo pourtant prises dans les années 1950).

Edithtudor-hart
Gee Street, Finsbury, London, ca. 1936, par Elisabeth Tudor Hart

Quant aux photos du Français Raymond Depardon, elles savent trouver des touches de couleurs dans le Glasgow des années 1980, où il ne faisait vraiment pas bon vivre à première vue...

Screen Shot 2016-03-28 at 14
Glasgow 1980, par Raymond Depardon

Si le Chilien Sergio Larrain parvient à capturer parfaitement l'énergie de Londres, avec des images en mouvement, l'Allemand Frank Habicht est l'homme des Swinging Sixties. Son portrait d'une festivalière à chapeau à Hyde Park est magnifique, tout comme cette image de deux jeunes femmes demandant l'heure à un City worker:

Frank Habicht1960s
Time, Gentleman, please!, City of London (1960s), par Frank Habicht

À ne pas manquer également: les photos d'Henri Cartier-Bresson (ma préférée est ici), les portraits de mineurs gallois de Robert Frank, le travail d'Evelyn Hofer, une découverte, et les footballeurs amateurs dans leur vertes vallées de Hans van der Meer:

Hansvandermeer
Mytholmroyd, England, 2004, par Hans van der Meer

Si vous aimez ce billet vous aimerez sans doute aussi faire un tour à la Photographer's Gallery...

 

> Strange and Familiar, £12, jusqu'au 19 juin, Barbican Art Gallery, métro Barbican